Applications

Applications


Lutte contre l’eutrophisation

L’eutrophisation est un mécanisme naturel de prolifération de substances nutritives (phosphore, azote) dans l’eau, qui combinée à une augmentation de la température et une luminosité élevée conduit à un développement accéléré d’algues, de micro-organismes et de plantes invasives dans un bassin. Le phénomène est de plus accentué par la stagnation des eaux.
Ces éléments nutritifs proviennent des sous-produits des déchets de poissons, des feuilles mortes en décomposition, de la nourriture pour poissons, des plantes aquatiques en décomposition ou encore de produits chimiques et engrais qui s’infiltrent dans l’étang.
La décomposition de ces algues entraine une concentration élevée de matières organiques qui accélère l’envasement et provoque une consommation excessive d’oxygène, asphyxiant le milieu aquatique dégradant ainsi l’état écologique de l’eau (odeur, saveur, couleur, toxicité…) et réduisant fortement le nombres d’espèces qui s’y trouvent.

LA SOLUTION SLQI

Le générateur de microbulles est une solution adaptée à la lutte contre l’eutrophisation des bassins. Il intervient en deux étapes dans le processus :
- Premièrement, il permet un effet de brassage de l’eau qui va limiter et réduire considérablement la présence de substances nutritives nécessaires à la prolifération des algues.
- Secondement, l’oxygène dissout dans l’eau via le procédé des microbulles, va rétablir et maintenir le processus du traitement en mode aérobie. Le nombre de bactéries aérobies, se nourrissant d’éléments nutritifs va alors croitre et conduire à une forte diminution du nombre de substances nutritives. La propagation d’algues et de plantes invasives s’en trouvera alors fortement limitée.



Effets du générateur de microbulles :
- Réduction des algues
- Réduction des plantes invasives
- Éradication des mauvaises odeurs
- Rétablissement de la qualité des eaux


Traitement des eaux usées industrielles

Une eau utilisée doit être traitée avant d’être réintroduite vers d’autres sources d’eaux afin de ne pas les polluer. Les eaux usées de sites industriels (agroalimentaires, papetières, micro-électroniques…) sont les plus difficiles à traiter. En effet, leur charge élevée en DCO (demande chimique en oxygène) et en DBO (demande biologique en oxygène) nécessitent un traitement intense avant d’être rejetées dans l’environnement.

LA SOLUTION SLQI

Les microbulles du générateur sont chargées négativement, ca qui va leur permettre d’emporter avec elles toutes les matières en suspension lors de leur remontée. Contrairement aux bulles de taille normale, les microbulles pénètrent les entailles des micro-organismes et les encerclent complètement, pour les porter à la surface. L’utilisation du générateur de microbulles permet alors de traiter les eaux usées par le phénomène de séparation de phases.
De plus, l’apport d’air grâce à la diffusion des microbulles va permettre une teneur en oxygène dissous suffisante pour l’activité biologique afin de permettre la dégradation des matières organiques dans le cas d’un traitement par boues actives.


Action bactéricide en milieu aquacole

En aquaculture et en pisciculture, un maintient optimal de la qualité de l’eau (en matière de bio-masse et d’oxygène) est primordial.
Dans le cas d’un faible débit de l’eau combiné à une température élevée, le taux en oxygène du milieu a tendance à ne pas être optimal. La consommation en oxygène étant plus élevée lors de prise alimentaire et durant la digestion, un taux en oxygène insuffisant conduit à une diminution de la consommation alimentaire des poissons, se traduisant de facto par une perte de croissance et une augmentation de leurs rejets.
De plus, certaines bactéries ou virus nocives à l’écosystème se développent dans des milieux pauvres en oxygènes. Ces derniers peuvent être très dangereux pour les espèces vivantes du milieu aquatique car ils peuvent être la cause de maladies infectieuses pouvant provoquer leur mort.

LA SOLUTION SLQI

- Grâce à l’air présent dans les microbulles se diffusant dans les bassins, une saturation en oxygène des bassins est atteinte, permettant une croissance optimale de tous les poissons d’élevage.
- En alimentant la buse directement à l’oxygène, les microbulles ont une action bactéricide réduisant à néant le nombre de bactéries nocives dans le milieu sans générer de sous-produits comme le chlore (chloramines) ou le brome (bromamines).

Effets sur les vibrions :
La recherche des vibrions a été réalisée en suivant la norme NF ISO 8914 (Mai 1991) :
Utilisation du milieu de culture TCBS, milieu sélectif pour vibrions.


 Milieu TCBS avant inoculationDéveloppement de colonies de vibrions sur milieu TCBS

Capture 1 : Milieu TCBS avant inoculation | Capture 2 : Développement de colonies de vibrions sur milieu TCBS 

Pour mesurer cette efficacité bactéricide nous mesurons le nombre d’UFC/ml (Unité formant colonie).

Bassin de 7 m3 - eau de mer : **

Activité bactéricide du mélange air + O2 diffusé par la buse UµBF-21. Diminution progressive du nombre de Vibrions en fonction du temps de traitement.
En une heure, 58% des vibrions ont été éliminés, à un débit d’air enrichi en oxygène réglé à 3 L/min.


Effets sur Escherichia coli :
La recherche de ces bactéries d’origine fécale a été réalisée en suivant la norme NF EN ISO 9308-3 utilisant des microplaques MUG/EC qui permettent le dénombrement d’Escherichia coli dans les eaux.


L'emploi de microplaques, dont les puits contiennent un milieu spécifique adapté, a été développé pour une utilisation dans l'analyse de plusieurs types d'eaux, notamment les eaux de baignade en mer et en eau douce, les eaux de surface et les eaux résiduaires. La méthode est applicable à toutes les eaux, y compris celles qui sont riches en matières en suspension.
Pour le dénombrement d'Escherichia coli, la technique en microplaques avec utilisation de MUG a été reconnue comme étant plus spécifique, plus précise, plus juste et plus rapide que les méthodes utilisées antérieurement et se réalise par la détection de l’activité de l’enzyme β-glucuronidase.

Test effectué dans deux bassins (type piscine) distincts de 60 m3 remplis avec de l’eau de mer filtrée, sans animaux : **

L’ajout des fèces et l’arrêt du système se traduisent bien par une augmentation sensible de la quantité de ces bactéries. La mise en route de la buse entraine une diminution très rapide de ces bio-indicateurs, provoquant même à l’éradication totale.
Lors d’un nouvel ajout de matières fécales et un nouvel arrêt de la buse, les bactéries se développent à nouveau mais beaucoup plus lentement grâce à l’O2 encore présent dans l’eau puis sont de nouveau rapidement éliminées.